metiers-systeme-geo

Le Système d’Information Géographique du SIEM

En 2001, le SIEM s’est doté d’un Système d’Information Géographique modernisé depuis 2009. Aujourd’hui, le SIEM dispose d’une plate-forme d’échanges interactive entre le SIG et le logiciel administratif existant. D’ici 2016, les ressources en eau potable et les équipements répartis sur les 15 communes du Syndicat des Eaux des Moises seront entièrement intégrés à ce dispositif informatique interactif qui optimise d’ores et déjà le service à l’usager.

Les agents en charge du développement du Système d’Information Géographique du Syndicat des Eaux des Moises ont développé une véritable plate-forme d’échanges entre le SIG et le logiciel administratif existant, comprenant une base de données extrêmement fournie. Désormais, les équipes du SIEM ont accès à des informations régulièrement mises à jour sur les équipements du SIEM et les abonnés, informations géolocalisables en un seul clic depuis les postes administratifs et les postes techniques.

Qu’est-ce qu’un SIG ?

Un SIG est un système informatique qui permet, à partir de diverses sources de données, de rassembler, d’analyser, d’organiser et de combiner des informations localisées géographiquement : les emplacements des canalisations, des puits, des réservoirs, des branchements des particuliers (…) sont reportés sur une carte IGN informatisée.

Par exemple, si un technicien du SIEM souhaite visualiser une canalisation ou un tuyau sur une carte, il peut localiser avec précision l’équipement en se connectant au SIG et accéder aux informations associées en cliquant sur le tronçon visualisé à l’écran : année de construction, entreprise intervenante, historique des réparations, diamètre de la canalisation, zone alimentée par le tronçon, …

La mémoire du SIEM mise à jour

En informatisant ses données géographiques sous le système ArcGIS, le SIEM se dote d’un outil de géolocalisation extrêmement performant, qui recensera à terme avec précision ses équipements sur la carte IGN du territoire de ses 15 communes adhérentes. En un clic, en un zoom, sources, bâtiments, réservoirs, captages, surpresseurs, réseaux de canalisation, bornes à incendie et les 13 500 coffres et compteurs des abonnés (…) pourront être visualisés à l’écran et facilement mis à jour.

Un système d’information pensé pour être interactif

D’un coté le logiciel cartographique comprend les données du cadastre, les ortho photographies, les visuels en 3 D des équipements SIEM du territoire, de l’autre coté le logiciel administratif recense les données historiques du SIEM : factures d’eau, compteurs, historique de l’ouverture et de la fermeture des branchements, numéros d’abonnés, qualité de l’eau… En développant une application en interne capable de croiser les données des deux logiciels, le SIEM se positionne comme l’un des précurseurs en la matière et permet aux techniciens et à l’équipe administrative de réagir encore plus vite pour répondre aux besoins en évitant les actions redondantes.

Beaucoup d’avantages pour l’usager final

A terme, les techniciens qui interviennent sur le terrain pourront visualiser précisément la situation géographique de l’abonné à partir de leur fiche d’intervention à laquelle sera couplé le plan de géolocalisation ; ce qui favorisera un gain de temps pour l’usager final. Par ailleurs, ils pourront relever des informations sur site par GPS (relève des bouches à clé, des coffres abonnés, des coffres réseaux) et ainsi enrichir le système d’information.

Côté administratif, les services (accueil, facturation) pourront localiser le lieu d’habitation d’un usager en consultant son numéro d’abonné et connaître en temps réel les dernières interventions.

Un outil de gestion indispensable avec des possibilités immenses

Cet outil de gestion évoluera au fil des ans. A terme, le système permettra d’accéder à des informations très complètes et de préparer les interventions en amont avec encore plus de précision.

Par exemple, les techniciens du SIEM pourront préparer une coupure d’eau en sélectionnant dans le SIG le tronçon qui sera fermé. Dès lors, ils pourront visualiser sur demande tous les abonnés concernés et accéder à leurs coordonnées pour lancer un mail d’information ciblé.

A noter que les possibilités de développement sont immenses : des applications SIG sur IPAD et mobiles pour que les techniciens chargent directement leurs données sur téléphone ou encore un lien entre la cartographie et la télégestion. Grâce à ce système pleinement intégré, les interventions sur le terrain se rationalisent.