Le SIEM investit

Un investissement continu pour une eau potable de qualité

Le SIEM investit en moyenne 5M€ par an, soit 50% de son chiffre d’affaires, pour renforcer et moderniser ses sites de production et ses réseaux de distribution et pour protéger durablement les ressources en eau. Certains investissements sont soutenus par des partenaires comme l’Union Européenne, la Région, le Département de Haute-Savoie, le SMDEA et l’Agence de l’Eau.

 

 

 

 

 

De nouvelles ressources d’eau potable

nouvelles ressources eau potable

Pour faire face aux aléas climatiques et au développement de la région, d’importantes études ont été lancées pour trouver de nouvelles ressources. Le schéma directeur d’alimentation en eau potable du SIEM a été achevé et approuvé en 2009, il fixe les grands axes de la politique d’investissement dans les 20 prochaines années.
Dans les années à venir, le SIEM va concentrer l’essentiel de ses moyens au financement des infrastructures nécessaires pour accroître la zone d’alimentation de la nouvelle usine de traitement de Chevilly.

La nouvelle usine de traitement de Chevilly

usine de traitement | syndicat intercommunal des eaux des moises

En activité depuis fin 2013, la nouvelle usine de traitement de Chevilly était indispensable pour faire face durablement aux besoins en eau potable. Une extension significative de la zone de distribution du l’eau du lac aura lieu dans les prochaines années, pour couvrir les besoins en forte augmentation de la population des communes de Douvaine, Chens-sur-Léman, Sciez, Messery, Yvoire.

 

Moderniser
les ouvrages existants

moderniser les ouvrages | syndicat intercommunal des eaux des moises

Le SIEM investit en continu pour rénover ses sites de stockage existants et en construire de nouveaux.  Le réseau de distribution de l’eau potable a fait l’objet d’un diagnostic général mettant à jour ses dysfonctionnements. Sa rénovation totale sera finalisée à l’horizon 2030.